MERAVENIR tenait son énième Café-Mer le vendredi 23 juin  sur le thème de « Bienvenue chers touristes ». C’était au « Bar à Manger »  rue de l’Hôtel de Ville,  aux Sables d’Olonne. Une bonne trentaine de personnes étaient là, dont certains élus.

http://www.lessablesdolonne-tourisme.com/fiche/detail/1604/Decouvrir~Restaurants~Restaurants/Le-Bar-%C3%A0-manger

PREMIERE PARTIE

D’abord quelques images  sur  la « Réalité du Tourisme aux Sables-d’Olonne à l’aube du grand rush de juillet-août ».  Selon  François Riou, directeur de l’Office du Tourisme aux Sables-d’Olonne, le tourisme est un vecteur de  l’économie vendéenne avec 10.000 emplois permanents, et 20.000 en saison. 4 ème rang des destinations de vacances des Français avec une majorité de familles. Les  activités d’hébergement pour vacanciers, hôtels, campings, chambres d’hôtes, chambres chez l’habitant, rejoignent  le tourisme d’affaires dont l’organisation de congrès est un exemple.

Dans les projets  de développement il y a la création d’un hôtel  4 étoiles à Port Olona  et, à la demande du public, une  sécurisation toujours accrue des zones de baignades, le renforcement des circuits de randonnée. L’important  blockhaus-infirmerie, proche de l’Abbaye Sainte Croix,  laissé par les troupes nazies  à l’issue de la guerre de 39-45, était menacé de destruction. Après rénovation, ouverture au public du musée en juillet 2017. A travers  l’offre de structures d’accueil et de loisirs, il y a une demande de nous rencontrer,  d’entrer dans notre histoire.

Quel impact pour le tourisme sur l’environnement ? Tous sont concernés ;  les hébergeurs vont vers une économie d’eau,  une gestion raisonnée des déchets.

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/les-sables-dolonne-85100/le-blockhaus-reconstitue-en-hopital-lete-2017-4062475

http://www.lessablesdolonne-tourisme.com/fiche/detail/2250/Sejourner~Infos-pratiques~Offices-de-Tourisme/Office-de-Tourisme-des-Sables-d-Olonne-Cat.-I

DEUXIEME PARTIE :

LA  CRIEE au PORT DE PECHE Après un film projeté sur l’écran  disposé dans le « Bar à manger » la parole  est à Pierre Genais,  directeur du Centre de Marées. L’ancien crieur n’a plus à crier. La criée à l’ancienne est aujourd’hui informatisée.  Elle va doubler de surface. L’ile d’Yeu,  à  la suite de la fermeture de sa criée, débarque sa pêche de la veille au petit matin grâce à une navette maritime .  Les  Sables,  actuellement 4° port de pêche en vente, ont été le premier port morutier de France au 16° siècle,  grâce à l’exploitation locale du sel.  Aujourd’hui  l’exportation  s’organise jusque vers la Russie, certains pays d’Afrique et même Singapour, par avion ou par camion : l’Espagne  reste un grand client

L’an passé,  2400 personnes ont visité cette criée. Une billetterie  est ouverte à l’Office du Tourisme pour une visite dès 6 heures du matin. Il y a une volonté des acteurs de la criée de faire connaitre,  aussi auprès des touristes, ces métiers de la pêche, de la vente, et de la transformation des poissons et crustacés.   La  pêche,  c’est  un bateau,  un métier, une entreprise et souvent  une famille.

http://www.vendee.cci.fr/le-port-de-peche-des-sables-dolonne

A l’issue de cette deuxième partie, Brigitte Tesson,  au nom de la municipalité,  remercie MERAVENIR,  son président  et les intervenants de ce café-mer.

TROISIEME PARTIE

Les SALINES. A  nouveau  un petit film sur l’écran. « Cristaux de Lumière » retrace la  réalisation exemplaire de René  Clouteau et de son équipe pour faire revivre des  marais abandonnés  de la Chnou.  1985 : restauration de  ces marais salants, début des balades en bateau au cœur  des marais.  Aujourd’hui  des gradins de plein air face à  des « œillets » peuvent accueillir jusqu’à 300 personnes pour un spectacle vivant. On y suit du regard un saunier qui « travaille  le sel ». Les enfants dès 5 à 6 ans  peuvent récolter eux-mêmes ce sel qu’ils emporteront  au retour des vacances  avec un diplôme de « Petit Saulnier ». René Clouteau sait partager son enthousiasme pour une sensibilisation et une éducation des jeunes générations au respect de l’environnement et des marais salants aujourd’hui.

Quel avenir pour l’entreprise des Salines  quand René passera la main ? La  ville des Sables-d’Olonne soutiendra-t-elle cette activité patrimoniale ? À ce jour René vit pleinement l’instant présent mais ce n’est pas sans se projeter quelque peu sur l’avenir.

http://www.lessalines.fr/

Sur l’agenda de MERAVENIR

Jeudi 6 juillet 18 h  Salle St Nicolas, 8 quai Rousseau Méchin  aux  Sables-d’Olonne.  Conférence « De la signalisation maritime à la surveillance de la navigation maritime» avec Patrick PALUS, Président de l’Association des Personnels de Signalisation Maritime (APSM-PharBal.

Aujourd’hui au terme de ce café-mer qui avait quasiment fait le plein au   « Bar à manger »,   le président remercie le public  et les divers intervenants.  Gaston  Vinet, chargé de l’animation de ce café-mer,   conclut en résumant  le projet de Meravenir : la mer, bien commun de l’humanité, la mer à  tous,  la mer à partager, la mer à  sauvegarder, la mer chemin vers l’autre.

CB-YV

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Nos Partenaires

OceamCOmmunauté de communes des olonnesPays de la LoirePastorale du TourismeMairie des Sables-d’Olonne RCF RadioMission de la Mer Casi 85Crédit MaritimeLe château d'olonneccfd