Le 14 novembre 2016, rencontre Meravenir avec, l’Armement Coopératif Artisanal Vendéen et les partenaires CCFD Terre Solidaire.

Dans le cadre  de l’opération « Océans Solidaires »,  conduite  par  le Comité Catholique  Contre  la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire,  deux invités,  l’un sénégalais et l’autre indonésien, étaient en visite dans la région Bretagne- Pays de Loire.  A l’initiative  de MERAVENIR et avec des membres de la Mission de la Mer et du CCFD Terre Solidaire,   ils  sont allés  rencontrer  Jacques Le Brévelec,  directeur de l’ACAV  aux  Sables d’Olonne. C’était le lundi matin 14 novembre dans les locaux de l’ACAV,  jouxtant  la criée sur le site du port de pêche.

En Vendée 4 ports de pêche : Les Sables,  Yeu,  Saint Gilles-Croix de Vie,  Noirmoutier.  Les deux premiers sont gérés par  l’ACAV,   une  association  de patrons propriétaires  ou d’anciens propriétaires en activité  encore  récemment. Le conseil, professionnel et  administratif, est  constitué de 10 membres, tous armateurs.

Pourquoi l’ACAV ?, Constituée en 1967, c’est une SA coopérative maritime à capital variable. Gérance de navires, armement et co-armement,  système  de coopération qui joue la solidarité dans la mutualisation du risque.  22% des apports sous les criées LS/Yeu 2014. Parce que pour  un bateau de 12 à 23 mètres, c’est d’abord  une gestion  de chef d’entreprise. A l’achat,  l’ACAV  peut  fournir  jusqu’à 80 %  du  capital à investir  pour un  navire  dont le prix  en occasion peut  s’élever  de 700 à 800 000  euros et jusqu’à  3 millions (35 m)   pour un neuf.  En novembre 2016, l’ACAV  gère 49  navires pour les Sables, et 28 pour l’Ile d’Yeu.  La moyenne d’âge  de la flottille est de 14 ans  avec notamment 6 chalutiers dont 5 chalutiers-senneurs  et  4  fileyeurs.  Depuis  6 ans, l’activité des navires de l’ACAV n’a cessé de croitre passant  de   6600 K€ en 2006 à 11 029 K€   en 2015, et depuis trois ans, la tendance est de passer par un armement coopératif.

En 2016  le marché est porteur.  Il y a une forte demande. Les gens reviennent vers les  « bons » produits, ceux qui ont une belle image de marque.   De plus, en mer la ressource est là. Sur l’étale du mareyeur, il y a ~ 35 sortes de poissons à la vente, il faut faire connaitre les autres sortes, mal connues des consommateurs, cela pourrait mettre moins de pression sur certaines espèces. Un frein  cependant,  ce sont les décisions de quotas, d’autant qu’entre le moment où  les scientifiques  apportent  leurs conclusions et la décision de les avaliser par le pouvoir politique il peut s’écouler jusqu’à 2 ans. Difficile de construire des bateaux neufs s’il n’y a pas de quota, alors que certains types de ressources sont là. Quant au choix du zéro  déchet  en mer  son application reste problématique , car  où  stocker  et comment  gérer ces déchets que l’on ramène à terre ?   Autre souci,  la pêche artisanale est menacée par  l’accaparement légalisé de zônes  de plus en plus  grandes  par des multinationales ou des groupes financiers. Une  gestion solidaire  de la ressource et des moyens mis en œuvre s’avère de plus en plus nécessaire. Meravenir, avec  la Mission de la Mer,  invite à une vigilance.

C’était avec les  deux Partenaires CCFD Terre Solidaire : l’ADEPA (Association Ouest-Africaine pour  le Développement de la Pêche Artisanale) et KIARA : (Coalition populaire pour la justice des pêches Indonésienne).

(ADEPA), l’Association Ouest Africaine pour le Développement de la pêche Artisanale, regroupe 7 pays ouest-africains : Cabo Verde, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal, Sierra Leone.

(KIARA) : La Coalition populaire pour la justice dans la pêcherie, est une organisation non gouvernementale fondée en 2003. Cette organisation sans but lucratif fut créée par WALHI, Bina Desa, JALA (Réseau de défense des pêcheurs du nord de Sumatra), la Fédération des pêcheurs de l’archipel (FSNN), ainsi que des particuliers.

CB. TB. YV.

20161114_125934

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Nos Partenaires

OceamCOmmunauté de communes des olonnesPays de la LoirePastorale du TourismeMairie des Sables-d’Olonne RCF RadioMission de la Mer Casi 85Crédit MaritimeLe château d'olonneccfd