La solution : perdu dans l’atlantique au niveau des Açores, il fait et refait le point, il ne comprendre plus ses calculs astronomiques, Il se parle, les entends se les répètent, il entend sa voix, déclic,   bingo, il confond les degrés et les minutes par la fatigue accumulée. Il reprend sa route avec son ketch, le ramène en France, le démâte, le vend et se dit, la mer c’est fini pour moi, trop dur. Mais il avait oublié que marin d’un jour (enfin pour lui, plusieurs jours dans des conditions limites) marin pour toujours.

écouter la suite sur https://rcf.fr/vie-quotidienne/solidarite/yves-marre-createur-de-l-ong-friendship-3

D’ile en ile, les bateaux emmenant les enfants à l’école grâce à l’action d’Yves Marre.

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Nos Partenaires

OceamCOmmunauté de communes des olonnesPays de la LoirePastorale du TourismeMairie des Sables-d’Olonne RCF RadioMission de la Mer Casi 85Crédit MaritimeLe château d'olonneccfd